Menu

Sanctions Disciplinaires

Sanctionner un salarié pour un employeur représente toujours un risque puisque cela peut facilement mener à un litige. Voici comment un avocat en droit du travail peut vous aider dans la mise en oeuvre de vos sanctions disciplinaires.

Quels sont les types de sanctions que je peux attribuer à mon salarié pour la faute qu’il a commise ?

Si votre salarié a manqué aux obligations qui lui incombent au regard de son contrat de travail, vous êtes en droit de le sanctionner.

Les sanctions disciplinaires sont les suivantes :
Blâme
Avertissement
Mise à pied à titre disciplinaire
Licenciement (avec ou sans mise à pied à titre conservatoire)
En revanche, certaines sanctions disciplinaires sont interdites : 
Les sanctions pécuniaires
Les sanctions discriminatoires

Quelles sont les règles à respecter avant de notifier une sanction à mon salarié ?

La sanction doit être proportionnée à la faute commise.

En effet, le Conseil de prud’hommes peut annuler une sanction qu’il estime disproportionnée.

L’annulation de la sanction entraîne nécessairement le remboursement des sommes au salarié qui ont été retenues dans le cadre de la sanction.

Enfin, il faut respecter le principe du non bis in idem.

En d’autres termes : une faute = une sanction. Un salarié ne peut être sanctionné deux fois pour les mêmes faits.

Quel est le délai légal pour sanctionner un salarié ?

Un délai de

2 Mois

En matière de sanctions disciplinaires, il y a un délai de prescription de deux mois à compter du jour où l'employeur a connaissance des faits commis.

Un employeur doit donc sanctionner un salarié dans ce délai de deux mois maximum.

Au-delà de ce délai, aucune sanction ne peut être attribuée au salarié.

Combien de temps faut-il pour sanctionner un salarié ?

La sanction pour être justifiée doit intervenir le plus tôt possible après la faute disciplinaire. Aussi, il est préférable de notifier la sanction dans la semaine suivant la commission des faits.

L’appui d’un avocat en droit du travail peut être nécessaire pour rédiger cette sanction.

En quoi l’assistance d’un avocat en droit du travail est-elle nécessaire dans la procédure disciplinaire ?

Il faut être particulièrement vigilant aux sanctions disciplinaires attribuées au salarié car elles seront débattues en cas de litige sur la rupture du contrat de travail devant le Conseil de prud’hommes.

En effet, si le salarié a pris le soin de contester l’ensemble des sanctions qui lui ont été attribuées, le bien fondé du licenciement pour faute grave peut également être remis en cause.
L’employeur a donc tout intérêt à faire appel à un avocat en droit du travail qui analysera la situation afin d'estimer la sanction la plus adaptée aux faits commis.
L’avocat en droit du travail pourra également rédiger le courrier notifiant la sanction disciplinaire afin qu’elle soit juridiquement sécurisée.
Enfin, l’avocat en droit du travail pourra vous assister devant les juridictions compétentes si votre salarié conteste les sanctions disciplinaires prises à son encontre ou bien le licenciement pour faute grave.

Tarifs pour sanctions disciplinaires

Rédaction de sanctions disciplinaires

A partir de
€ 250
Obtenir votre estimation
Portrait Alice Alfroy Avocat

Réserver une consultation

Prenez un RDV pour m'exposer votre situation. 
© Copyright 2024 - Alice Alfroy Avocat - Tous droits réservés
file-emptycamera-videomapmenucheckmark-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram